Langue :

Choisir le bon matelas

COMMENT CHOISIR UN BON MATELAS À RESSORTS CONVENTIONNELS

 

Les matelas de ressorts possèdent une technologie éprouvée de longue date. La qualité d’un matelas à ressorts conventionnels (hélicoïdaux) se distingue par le gabarit du ressort et par la qualité du rembourrage.

 

Le ressort

La qualité du ressort se détermine principalement par le gabarit (252, 264, 288, 312, 336, 510…). Le gabarit représente le nombre de ressorts présents sur un matelas double. Il y a donc 510 ressorts dans un matelas double de gabarit 510. Il y a davantage de ressorts dans un matelas queen ou king mais le gabarit reste toujours le même : 510. Il n’y a donc pas lieux de se faire berner par des marchands qui tentent de faire la surenchère du nombre de ressorts.

La qualité du ressort augmente avec le nombre de ressorts mais au delà de 510 ressorts (toujours pour un format double), le produit n’est pas nécessairement meilleur, il demeure soit équivalent au gabarit 510 ou peut même être de qualité inférieure car le flambement et la fatigue guettent ces produits. Nous privilégions le gabarit 510, il est le plus robuste et offre le meilleur support et la meilleure qualité.

 

Le rembourrage

Après le ressort, la qualité du rembourrage est la clé de la durabilité de votre matelas à ressorts. Il faut se méfier de son apparence gonflée ou pommelée pour évaluer ses qualités. Ce qui compte, c’est la qualité du matériel de rembourrage à l’intérieur.

 

La couche d’isolant feutrée

Un isolant de qualité très épais et muni d’une couche thermodurcis assure une durabilité prolongée du matelas en protégeant les couches supérieures de l’abrasion mécanique créé par le mouvement des ressorts de métal. Nous privilégions les isolants feutrés épais thermodurcis plutôt que la fibre de polyester ou à l’absence pure et simple de couche de protection.

 

La mousse

La mousse apposée au-dessus des feutres permet de déterminer la fermeté du matelas. Elle doit être de bonne qualité pour éviter qu’elle ne s’affaisse (impression que le matelas creuse). Seule une mousse de haute densité doit être intégrée pour garantir les qualités du matelas à long terme. Pour plus d’info sur les mousses,cliquez ici.

 

 

COMMENT CHOISIR UN BON MATELAS À RESSORTS ENSACHÉS

 

Les ressorts ensachés sont reconnus pour réduire les vibrations ou les mouvements causés par les déplacements de votre partenaire (s’ils sont comparés aux matelas à ressorts conventionnels). Si votre décision d’achat repose sur cette indépendance de mouvement, nous vous invitons également à considérer nos matelas composite de la collection FeatherLite ou nos produits de latex de la collection Latex.

Les matelas à ressorts ensachés sont plus chers que les matelas à ressorts conventionnels en raison de la main d’œuvre requise pour sa fabrication. Ceci dit, plusieurs critères permettent d’identifier un bon ressort ensaché.

 

Le gabarit

Le gabarit est le nombre de ressorts que l’on retrouve sur un matelas de format double. Puisque les matelas à ressorts ensachés sont d’office plus souples que les ressorts conventionnels, nous privilégions un gabarit plus élevés, soit le gabarit 682. C’est donc dire qu’il y aura 682 ressorts ensachés dans un matelas de format double. Il y aura bien 496 ressorts dans un format simple, 825 ressorts dans un format queen ou 1056 ressorts dans un format king mais le gabarit reste le même : 682. Il n’y a donc pas de raison de se laisser berner par les marchands qui font la surenchère du nombre de ressorts. Il est vrai que la qualité du gabarit augmente avec le nombre de ressorts, mais au-delà de 682 ressorts pour un matelas ensaché, la qualité n’est pas nécessairement meilleure et peut même décroître dans certains cas à cause du flambement et de la fatigue.

Comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessus, le nombre de ressorts n’est pas un critère suffisant pour identifier un bon ressort ensaché.

 

Les renforcements

Les ressorts doivent s’attacher sur un cadrage rigide en acier trempé afin que le matelas conserve son aspect neuf. Les sachets (qui enveloppent chacun des ressorts individuels) doivent être de qualité (min 70 g). La colle qui attache chacun des sachets doit être de qualité afin d’éviter que les sachets ne se décollent.
Un feuillard de renfort de qualité (min 70 g) doit être collé sur la totalité de la surface du matelas sur chacun des sachets. Des attaches doivent retenir les cadrages pour empêcher l’éventrement ou l’ouverture en accordéon. Le ressort doit idéalement contenir des ressorts plus rigides de gage 14 dans la zone centrale du matelas (zone du bassin). Le gabarit doit être renforcé sur le périmètre par des supports latéraux fixés sur le périmètre du matelas.

 

 

COMMENT CHOISIR UNE BONNE MOUSSE

 

Par ordre d’importance, voici comment choisir une bonne mousse.

 

La densité

La qualité de la mousse se distingue principalement par sa densité (qui varie de 1,0 lbs à 3,5 lbs/pi cu). Plus la densité est élevée, plus il y a de matière qui supporte votre poids et meilleure est la qualité. Une bonne mousse (densité supérieure à 2,0 lbs) conservera sa forme originale beaucoup plus longtemps alors qu’une mousse de faible densité s’affaissera rapidement, on dira alors littéralement qu’elle creuse. Voir la dramatisation ci-dessous. Pour un usage permanent ou pour un adulte, nous recommandons de choisir un matelas ayant une densité de mousse d’au moins 2,0 lbs/pi cu. Pour un produit économique, pour un enfant ou un usage occasionnel, une mousse conventionnelle de moins de 2,0 lbs/pi cu pourrait convenir à court terme.

Les densités (qualités) des mousses disponibles en Europe sont supérieures à celles disponibles en Amérique du Nord. Pour de plus hauts standards de qualité, nous utilisons les mousses Écologix importées d’Europe. Plus vous êtes lourd et plus vous souhaitez de durabilité, plus vous aurez intérêt à choisir une mousse haute densité.

 

La compression

Indépendamment de la densité, la mousse peut être ferme ou moelleuse, cela dépend de la compression choisie (qui peut varier de 7 à 170 lbs ILD). Pour la fabrication de matelas, les compressions généralement utilisées varient entre 10 et 48 lbs. Plus la compression est faible, plus la mousse sera moelleuse et plus votre corps s’enfoncera dans la mousse. Votre physionomie et votre perception de confort seront déterminantes pour le choix idéal de la compression en compagnie de nos experts matelassiers.

 

Résilience

Les mousses conventionnelles (qui n’ont pas le vocable haute résilience) perdront jusqu’à 30 à 40 % de leur compression (dureté) avec l’usage. Les mousses conventionnelles haute densité conserveront donc leurs formes après usage mais perdront de leur fermeté (seront plus molles à l’endroit ou dort l’utilisateur). Les mousses conventionnelles basse densité, elles, perdront leur formes (creuseront) et perdront aussi beaucoup de leur fermeté.

De leur côté, les mousses hautes résiliences ont la propriété de conserver leur forme mais aussi de maintenir leur dureté avec l’usage. Plutôt que de perdre jusqu’à 40 % de leur fermeté, les meilleures mousses (comme les mousses Écologix) ne perdront que 16 % de leur dureté après 10 ans.

Les meilleures mousses à haute résilience, sont donc prédestinées à la clientèle recherchant un matelas de très haute qualité et aux personnes en surplus de poids. Rappelez-vous que les mousses peuvent être fermes ou molles, même si elles sont de haute densité et/ou haute résilience.

 

L’indice de confort

L’indice de confort est un ratio entre 2 résultats de tests de compression effectués à 25 % et 65 %. Les ratios varient entre 1.5 et 3.1. Plusieurs grades de mousse Écologix ont un indice de confort de 3 alors que les mousses conventionnelles ont généralement un indice autour de 2. Plus l’indice est élevé, plus la mousse est puissante pour supporter les zones lourdes du corps tout en se laissant plus facilement compressées par les zones plus légères du corps. Cela permet à la mousse de mieux équilibrer le soutient du corps. Cela est particulièrement intéressant pour les personnes à la morphologie de type pomme, de type poire, pour les personnes en surplus de poids, pour les personnes obèses ou handicapées ou simplement pour ceux qui recherchent les meilleures composantes pour leur matelas.

 

La perméabilité à l’air

Il y a les mousses à cellules fermées et celles à cellules ouvertes. Les meilleures mousses sont à cellules ouvertes, qui laissent passer l’air et empêchent l’utilisateur d’avoir trop chaud. La perméabilité à l’air est la capacité du matériau à laisser passer l’air. Les mousses à cellules ouvertes ont été compressées de manière à faire éclater les cellules, laissant ainsi l’air passer. Mais une telle compression ne peut se faire que si la mousse est de haute densité car autrement, la mousse resterait comprimée et ne récupèrerait pas ses formes. Il est facile d’identifier une mousse à cellule ouverte : il suffit de souffler directement sur sa surface pour ressentir l’air qui passe ou plutôt la résistance à la pénétration de l’air. Toutes les mousses Écologix sont à cellules ouvertes.

 

 

COMMENT CHOISIR UNE BONNE MOUSSE MÉMOIRE

 

Par ordre d’importance, voici comment choisir une bonne mousse mémoire (mousse viscoélastique). Le mot viscoélastique fait référence au comportement rhéologique des matériaux, à sa capacité de reprendre sa forme lentement après avoir été compressée.

 

La densité

La qualité de la mousse mémoire se détermine principalement par sa densité (qui varie de 1,0 lbs à 5-7 lbs/pi cu). Plus la densité est élevée, plus il y a de matière qui supporte votre poids et meilleure est la qualité. Une bonne mousse viscoélastique (densité supérieure à 4,0 lbs) conservera sa forme originale beaucoup plus longtemps alors qu’une mousse de faible densité s’affaissera rapidement, on dira alors littéralement qu’elle creusePlus vous êtes lourd et plus vous souhaitez de durabilité, plus vous aurez intérêt à choisir une mousse mémoire haute densité.

 

La réponse

La réponse est la vitesse à laquelle le matériau récupère ses formes originales. Certaines mousses viscoélastiques très médiatisées ont une réponse très lente car elles prennent jusqu’à 15 secondes pour reprendre ses formes originales. C’est donc dire que si vous vous retournez dans votre matelas de mousse mémoire, vous resterez en équilibre précaire durant 15 secondes avant que le trou ne s’estompe derrière vous. Il vaudrait donc mieux choisir une mousse mémoire viscoélastique haute densité à réponse rapide. Les mousses mémoires Écologix prennent moins de 3 secondes pour reprendre leurs formes originales.

 

La compression

La compression (fermeté) des mousses mémoires est beaucoup plus basse que les mousses de polyuréthane. Pour la fabrication de matelas, les compressions généralement utilisées varient entre 11 et 17 lbs. Plus la compression est faible, plus la mousse sera moelleuse et plus votre corps s’enfoncera dans la mousse.

 

La perméabilité à l’air

Il y a les mousses mémoires à cellules fermées et celles à cellules ouvertes. Les meilleures sont celles à cellules ouvertes, qui laissent passer l’air et empêchent l’utilisateur d’avoir trop chaud. La perméabilité à l’air est la capacité du matériau à laisser passer l’air. Les mousses à cellules ouvertes ont été compressées de manière à faire éclater les cellules, laissant ainsi l’air passer. Mais une telle compression ne peut se faire que si la mousse est de haute densité car autrement, la mousse resterait comprimée et ne récupèrerait pas ses formes. Il est facile d’identifier une mousse à cellule ouverte : il suffit de souffler directement sur sa surface pour ressentir l’air qui passe ou plutôt la résistance à la pénétration de l’air. Toutes les mousses mémoires Écologix sont à cellules ouvertes.

 

Mise en garde

Les produits avec mousse mémoire en surface sont des produits qui sont sujets à donner plus chaud car dans les faits, ce matériau est plus isolant que d’autres et réfléchit vers vous la chaleur que vous avez dégagé. C’est encore pire lorsque le produit est fabriqué de mousse à cellules fermées (généralement présente dans les mousses mémoires de basse qualité).

Attention au marketing : une couche viscoélastique de moins de 2 po (5 cm), dans la plupart des cas, est inutile car vous ne bénéficierez pas des bienfaits souhaités. Les bonnes mousses mémoires sont chères, comparativement à d’autres matériaux et c’est pourquoi certains fabricants cherchent à mettre des couches minces ou de basse densité. Posez toujours la question sur l’épaisseur (minimalement 2 po ou 5 cm) et sur la densité (minimum 4 lbs) car autrement, vous allez payer pour un produit qui ne sera pas durable ou bien pour le marketing.

 

 

COMMENT CHOISIR UNE BONNE BANQUETTE MAROCAINE

 

Choix d’une banquette de mousse

Pour une banquette de mousse, c’est la densité de la mousse qui fera toute la différence. La pression exercée par le poids d’une personne assise est plus élevée que celle d’une personne couchée. C’est donc dire que la mousse de la banquette est davantage sollicitée et doit travailler plus fort pour supporter la pression.

 

La densité

La qualité de la mousse se distingue principalement par sa densité. Plus la densité est élevée, plus il y a de matière qui supporte votre poids et meilleure est la qualité. Une bonne mousse (densité supérieure à 2,0 lbs) conservera sa forme originale beaucoup plus longtemps (5 – 10 ans) alors qu’une mousse de faible densité s’affaissera rapidement (environ 1 an).

Plus vous êtes lourd et plus vous souhaitez de durabilité, plus vous aurez intérêt a choisir une mousse haute densité. Nous avons des mousses conventionnelles, des mousses hautes densités et des mousses Écologix importées d’Europe, car les plus hautes densités ne sont pas disponibles en Amérique du Nord actuellement.

 

La compression

Indépendamment de la densité, la mousse peut être ferme ou moelleuse, cela dépend de la compression choisie (qui peut varier de 7 à 170 lbs ILD). Pour la fabrication des banquettes, les compressions généralement utilisées varient entre 30 et 50 lbs. Plus la compression est faible, plus la mousse sera moelleuse et plus votre corps s’enfoncera dans la mousse.

 

Choix d’une banquette à ressorts

Pour choisir une banquette à ressorts, il faut surtout s’attarder au gabarit du ressort et aux matériaux formant le rembourrage. Le ressort le plus résistant est le ressort de gabarit 510 et doit être renforcé avec des supports latéraux, autrement la banquette aura tendance à s’affaisser. Quant au rembourrage, nous recommandons l’utilisation des meilleurs matériaux car l’usure et l’affaissement seraient trop rapides. Nous utilisons une mousse très haute densité, 2,7  lbs/pi cu et des couches isolantes pouvant résister aux pressions supérieures.